Nos fiches juridiques +

Que contient un business plan ?

Lecture en 7mn     Romain Laventure    
Thèmes :  

Bien s’il ne s’agit pas vraiment d’une obligation, l’établissement d’un business plan profite tout de même à votre entreprise. Néanmoins, la complexité de sa rédaction constitue bel et bien une réalité. Il s’avère notamment difficile de déterminer l’ensemble des informations à inclure. En fait, le plan d’affaires comprend généralement deux grandes parties : la présentation du projet et l’étude financière. Nous vous en disons davantage dans cet article.

Que contient un business plan ?

Executive summary : un élément essentiel du business plan

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous devez comprendre l’utilité de rédiger un executive summary ou « résumé opérationnel » en français. Il figure au début de votre plan d’affaires et doit faire une à deux pages. Son but ? Attirer l’attention de votre interlocuteur pouvoir le persuader de l’intérêt du projet.

Pour ce faire, l’executive summary doit comprendre uniquement des informations significatives. En même temps, il fournit un résumé complet du business plan. Il procurera notamment des renseignements au sujet de :

  • L’équipe ;
  • L’offre ;
  • Le marché visé et la concurrence ;
  • Les chiffres clés ;
  • L’objet de la demande (financement, incubation…).

En raison de son importance, l’executive summary doit se rédiger avec la plus grande minutie. Afin d’éviter toute erreur, nous conseillons de rédiger cette partie après avoir fini la présentation du projet et l’étude financière.

Première partie du business plan : La présentation du projet

Cette partie de votre plan d’affaires vise bien entendu à présenter le montage complet du projet. Mais encore, il justifie sa cohérence avec divers éléments comme arguments.

L’équipe fondatrice ou le porteur de projet

Pour commencer, il se révèle important de présenter la ou les personnes à l’origine du projet entrepreneurial. Dans cette première partie, il faut faire en sorte de démontrer la compétence et la fiabilité de ces individus ainsi que leur complémentarité. En effet, le document devra mentionner :

  • Leurs compétences ;
  • Leur parcours professionnel ;
  • Leur expérience ;
  • Leur rôle éventuel au sein de l’entreprise.

En plus, cette partie doit souligner les motivations qui incitent l’entrepreneur à lancer son projet. Le cas échéant, il importe également d’y inclure une présentation de l’équipe mobilisée pour le mener.

Les produits et les services proposés

Quels produits ou services prévoyez-vous de vendre ou fournir ? Précisez-le dans la suite de votre business plan. Ceci, de la manière la plus simple, claire et concise possible. Rappelez-vous que les lecteurs ne s’y connaissent pas forcément. Évitez donc d’utiliser des vocabulaires trop complexes ou de tourner autour du pot.

Pour mieux présenter ce que vous vous apprêtez à commercialiser, ajoutez tous les éléments nécessaires :

  • Les caractéristiques ;
  • Les atouts et les inconvénients ;
  • Quelques illustrations ;
  • Le prix de vente estimatif ;
  • Les détails sur son évolution…

Pour le dernier point, il s’agit notamment d’informer le lecteur si le produit consiste encore une idée ou s’il a déjà été concrétisé. La mention d’un brevet ou d’une marque constituerait aussi un atout.

L’étude de marché réalisée

De toute évidence, l’on ne peut songer à créer une entreprise ou à établir un business plan sans d’abord analyser le marché. Pour cela, vous passerez par les étapes suivantes :

  • La définition du marché : vous déterminez le périmètre sur lequel vous opérez, les clients ou les utilisateurs, les possibilités d’évolution du marché… Portez aussi votre attention sur les produits et les entreprises concurrentes.
  • L’étude de la demande : étudiez les changements sur les tendances ainsi que le comportement des clients ou des utilisateurs. Sélectionnez ensuite ceux que vous allez cibler.
  • L’analyse de l’offre : observez comment l’offre évolue globalement et analysez scrupuleusement vos concurrents.
  • L’exploration de l’environnement du projet : analysez tous les facteurs qui risquent d’influencer positivement vos activités.

Les renseignements obtenus à partir de cette étude contribuent à convaincre le lecteur de la viabilité de votre projet.

Stratégie commerciale et plan d’action

Une bonne stratégie marketing s’impose pour permettre à une activité de démarrer et de se développer. Dans cette rubrique, vous devrez apporter en détail la manière prévue pour lancer votre produit ou votre service. Pour ce faire, mentionnez tous les informations que vous jugerez utiles :

  • Les canaux de distribution ;
  • Les fournisseurs et entreprises partenaires ;
  • La structure de la stratégie de communication ;
  • Les locaux commerciaux…

Deuxième partie : L’étude financière ou le prévisionnel financier

Même impressionnant, si un projet ne s’annonce pas rentable, il ne suscitera pas davantage l’attention du lecteur. C’est pour cette raison que la seconde partie du plan d’affaires existe. L’étude financière ou le prévisionnel financier vise à démontrer qu’il s’agit bien d’une idée lucrative. En même temps, elle vous permet d’émettre de manière exacte et détaillée votre besoin en financement.

Le bilan prévisionnel

Avez ce bilan, vous parvenez à estimer à combien s’élèvent les futurs résultats de votre structure. Il vous aide également à établir des objectifs atteignables lors des premières années d’exercice de l’entreprise.

Dans cette partie, vous devrez établir certains tableaux financiers. Il s’agira notamment du bilan, du compte de résultat, du plan de financement, du tableau de financement et du tableau de trésorerie.

Enfin, pour appuyer votre bilan prévisionnel, assurez-vous d’utiliser des indicateurs financiers pertinents :

  • Les indicateurs comptables:
    • Seuil de rentabilité ;
    • Marge de l’entreprise ;
    • Coût de revient ;
    • Besoin en fonds de roulement (BFR) ;
    • Capacité d’autofinancement.
  • Les indicateurs de trésorerie:
    • Délai de règlement du fournisseur ;
    • Délai de règlement du client ;
    • Trésorerie nette.

Le plan de financement

Tout projet nécessite des ressources financières pour être mené à bien. Ainsi, pour connaître les besoins de votre future entreprise, vous devez dresser le tableau appelé « plan de financement ». Il doit comporter d’une part, les dépenses et d’autre part les moyens, dont vous disposez pour réaliser le projet. Les deux listes doivent être séparées en deux colonnes et leurs totaux sont censés être égaux. Si les dépenses se révèlent trop importantes, prévoyez d’autres financements. Mais si possible, favorisez les apports personnels.

Le plan de trésorerie

Ce tableau permet d’effectuer un constat sur les éventuelles difficultés de trésorerie de votre entreprise. Il vous présente les recettes et les dépenses possibles au cours de la première année d’exercice. Il contient :

  • Les entrées :
    • Chiffre d’affaires ;
    • Apports en compte courant ;
    • Subventions ;
    • Capital de départ.
  • Les sorties :
    • Achat de marchandises ;
    • Salaires ;
    • Impôts ;
    • Investissements variés.

La différence entre ces deux sommes est ce qu’on appelle la solde de trésorerie.

Dernière modification le 29 octobre 2021
Auteur

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

En savoir plus

Créez votre entreprise avec Kandbaz

Confiez la création de votre entreprise à un expert qui s'occupe de tout. KBis en 48h chrono.

Découvrir