Nos fiches juridiques +

Business plan : Est ce obligatoire ?

Lecture en 7mn     Romain Laventure    
Thèmes :  

Lors de la création d’entreprise, la plupart des entrepreneurs établissent un business plan. Comme la loi ne l’impose pas, il ne s’agit pas d’une démarche obligatoire. Pour autant, ce document reste indispensable pour structurer le projet et aider à la prise de décisions. De ce fait, le plan d’affaires constitue une nécessité pour tout entrepreneur désirant créer sa structure.

Business plan : Est ce obligatoire ?

Le business plan, qu’est-ce que c’est ?

Le business plan ou plan d’affaires est un document écrit qui synthétise le plan d’action d’un projet entrepreneurial. Il sert à présenter l’ensemble des moyens à mettre en œuvre pour assurer le bon déroulement de l’activité de l’entreprise.

D’une manière générale, ce document est rédigé à la création d’une entreprise. Cependant, il peut également se révéler utile lors de la reprise ou le développement d’une activité. Dans tous les cas, la réalisation du business plan ne revêt pas un caractère obligatoire. Sa nécessité va dépendre des besoins et des caractéristiques du projet porté par l’entrepreneur.

Par ailleurs, un plan d’affaires doit comporter plusieurs mentions. Cela concerne notamment :

  • L’identité de l’entreprise ;
  • L’activité de l’entreprise : produit ou service proposé, avantages de chaque offre, marché cible… ;
  • L’équipe de direction : expérience, compétences… ;
  • L’étude du marché : analyse SWOT, analyse de la concurrence… ;
  • La stratégie adoptée : marketing, stratégie commerciale… ;
  • Les prévisions financières : bilan prévisionnel, tableau de financement, besoins en fonds de roulement…

Élaborer un business plan : quels intérêts ?

La rédaction d’un plan d’affaires répond à des objectifs précis. En premier lieu, il permet de mesurer les ressources à disposition afin de mettre en place le projet. Pour cela, l’entrepreneur établit un plan de financement qui définit tous les besoins essentiels au lancement de l’activité.

En second lieu, ce document synthétique vise à démontrer la viabilité et la rentabilité du projet. Concrètement, il va appuyer la pertinence et la stratégie de l’idée du créateur d’entreprise en identifiant les charges et les produits. De cette manière, il fournit la preuve que les recettes couvrent les charges d’exploitation, et que de la valeur se dégage à cet effet.

D’un autre côté, ce support de communication doit servir d’arguments pour convaincre les partenaires financiers. D’ailleurs, la majorité d’entre eux ont tendance à demander un business plan pour s’assurer de la crédibilité de l’entreprise. Pour le fournisseur, ce document doit présenter l’opportunité commerciale et la solidité financière de la structure. C’est également le cas lorsque l’entrepreneur souhaite solliciter le financement auprès d’une banque. S’il s’agit d’un investisseur en fonds propres, le business plan doit justifier une rentabilité suffisante en déterminant les moyens pour atteindre chaque objectif. En d’autres termes, il doit prouver que le chiffre d’affaires de la société permet de compenser toutes les charges.

En outre, le plan d’affaires sert de point de repère pour l’équipe dirigeante. De fait, ce document contient tous les détails sur les objectifs stratégiques, financiers et commerciaux dans les années à venir. Avec le temps, le projet peut connaître une importante évolution et s’adapte constamment aux besoins des clients. Grâce au business plan, l’organe de direction pourra alors faire un état des lieux de tout ce qui a été fait par rapport au plan d’action. Ainsi, de nouveaux objectifs peuvent être fixés.

Enfin, le business plan se présente comme un outil de gestion pour l’entrepreneur. En effet, son élaboration apporte une aide au pilotage de l’activité grâce à toutes les informations à disposition et les études effectuées. En définitive, le plan d’affaires offre une vision globale du projet pour assurer la réussite toutes les actions à entreprendre.

Rédaction d’un business plan, par qui ?

Quel que soit le projet d’entreprise, l’établissement d’un business plan reste une étape indispensable. En principe, il appartient au chef d’entreprise d’en faire la rédaction. Ceci dit, ce dernier a la possibilité de confier la tâche à un professionnel.

L’entrepreneur

En règle générale, l’entrepreneur se charge de l’élaboration du business plan. De fait, il se trouve bien placé pour en faire la présentation. Même si les risques pour le projet d’entreprise sont minimes, il est important de prendre du temps pour le rédiger. De cette façon, il sera plus facile d’aborder les points importants pour faire du projet une réussite.

Lors de la constitution d’un plan d’affaires, le créateur d’entreprise doit notamment :

  • Mettre en avant son équipe ;
  • Présenter la valeur ajoutée du produit ou service pour la clientèle ;
  • Prendre en compte les difficultés et les obstacles qui se dressent devant le projet entrepreneurial ;
  • Expliquer et justifier les données en chiffres ;
  • Faire une présentation simple et claire.

En outre, il peut s’entourer de personnes de confiance pour l’aider dans la conception du document. En tout cas, il reste le seul pilote du projet. C’est pourquoi il doit manifester une réelle implication au moment de la rédaction du business plan.

Un professionnel

L’élaboration d’un bon business plan n’est pas toujours évidente, surtout lorsque le créateur d’entreprise ne dispose pas suffisamment de connaissances. D’autant que certains points comme la création des tableaux financiers s’avèrent complexes. Dans ce cas, faire appel à un professionnel du secteur peut être la meilleure solution. Celui-ci possède en effet les qualités requises pour analyser le projet et fournir une aide précieuse dans la réalisation d’un excellent plan d’affaires.

Parmi les différentes options possibles, l’entrepreneur peut avoir recours à un expert-comptable. Ce professionnel a la particularité d’offrir une prestation complète sur la gestion du projet entrepreneurial. Il existe également des organismes comme les Chambres de Commerce et de l’Industrie (CCI), les Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA) ou encore le centre de gestion qui apportent des services d’accompagnement et des formations. À noter que leurs services sont pour la plupart payants.

D’autre part, il y a les plateformes juridiques et les logiciels sur Internet qui proposent une assistance sur la création d’un business plan. Néanmoins, ces prestataires ne sont pas tous aussi fiables. Quoi qu’il en soit, les éditeurs de plans d’affaires de référence vous assurent des documents de qualité professionnelle. Gratuits ou payants, ils vous donnent des instructions tout au long de votre démarche de rédaction.

Dernière modification le 29 octobre 2021
Auteur

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

En savoir plus

Créez votre entreprise avec Kandbaz

Confiez la création de votre entreprise à un expert qui s'occupe de tout. KBis en 48h chrono.

Découvrir