Nos fiches juridiques +

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Lecture en 7mn     Romain Laventure    

Exercer le métier de coiffeuse à domicile paraît avantageux que l’ouverture d’un salon de coiffure. De plus en plus plébiscitée, cette nouvelle organisation permet de gérer soi-même son planning, d’économiser sur la location d’un local et de concilier travail et vie de famille. Cependant, cette activité nécessite d’entamer certaines formalités. D’autant plus qu’il s’agit d’une profession règlementée, il est indispensable de se conformer à certaines conditions d’exercice. Vous souhaitez vous lancer à votre compte en tant que coiffeuse à domicile ? Voici un guide qui vous explique la démarche à suivre.

Comment devenir coiffeuse à domicile ?

Les qualités requises pour devenir coiffeuse à domicile

Le métier de coiffeuse à domicile requiert certaines compétences, validées par un diplôme. Pour exercer cette activité, vous devez disposer au choix :

  • d’un CAP de coiffure ;
  • d’un Brevet Professionnel de Coiffure ;
  • d’un BTS de coiffure
  • d’un titre équivalent homologué au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ;
  • d’une expérience d’au moins trois ans en tant que dirigeant d’entreprise, salarié ou travailleur indépendant dans le domaine.

Autrefois obligatoire, suivre un Stage de Préparation à l’Installation reste recommandée. Cette formation de 30 heures vous permet d’apprendre un peu plus sur votre future carrière d’entrepreneur. Elle vous donne les informations clés sur la gestion d’entreprise : étude de marché, règlementations, formalités d’immatriculation, comptabilité, fiscalité, régime social, etc.

Obtenir une carte d’artisan ambulant

En tant que coiffeuse à domicile, vous vous déplacez chez vos clients. Puisqu’aucun matériel n’y est installé, vous devez emporter le vôtre. De ce fait, vous avez besoin d’une carte d’artisan ambulant qui est à renouveler tous les 4 ans. Vous pouvez seulement vous en dispenser si vous exercez exclusivement votre activité dans la même commune de votre siège social.

Cette carte s’acquiert auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. En général, elle est délivrée dans un délai d’un mois à partir de la date de la demande. En attendant, il est possible de démarrer immédiatement l’activité avec un certificat provisoire.

Le choix d’une structure juridique

Pour exercer un métier de coiffeuse à domicile, vous avez le choix entre plusieurs statuts juridiques.

Opter pour le statut de micro-entrepreneur

La plupart des coiffeurs à domicile optent pour le statut de micro-entrepreneur en raison de sa simplicité. En effet, il permet de se dispenser de lourdes formalités. Pour se lancer, il suffit d’effectuer une simple déclaration. Par ailleurs, la comptabilité est simplifiée. Ce qui vous permet de vous consacrer entièrement à l’essentiel de votre activité.

En revanche, devenir coiffeuse à domicile sous le statut de micro-entrepreneur présente aussi quelques inconvénients, entre autres :

  • le chiffre d’affaires annuel est plafonné à 70 000 euros ;
  • vous ne pouvez pas déduire les frais occasionnés par l’activité ;
  • votre patrimoine personnel n’est pas protégé vis-à-vis des créanciers professionnels.

Exercer sous une forme sociétale

La création d’une société s’avère intéressante pour entamer une carrière de coiffeuse à domicile. Cette option constitue une alternative plus sécurisante en cas de difficultés financières. En effet, elle permet de protéger vos biens personnels des créanciers professionnels qui ne pourront que saisir le patrimoine de la société.

Par ailleurs, exercer le métier de coiffeuse à domicile en tant que société inspire plus confiance aux clients, à la banque et aux fournisseurs. Cela vous permet de bénéficier d’une meilleure stabilité que le statut de micro-entrepreneur.

En outre, ce statut n’impose aucune limitation de chiffre d’affaires. Vous pouvez donc gagner autant d’argent que vous le souhaitez.

Deux options s’offrent à vous pour créer seule une société pour votre activité de coiffeuse à domicile :

  • l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ;
  • la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).

Les deux se diffèrent au niveau du régime de sécurité sociale du chef d’entreprise. En effet, le dirigeant d’une EURL est rattaché au régime social des indépendants (RSI). Le dirigeant d’une SASU, quant à lui, est soumis au régime général de la sécurité sociale. Il bénéficie de la même protection sociale que les salariés.

En revanche, si vous envisagez de vous associer avec d’autres personnes, vous devez vous tourner vers des formes juridiques comme la SARL ou la SAS.

Immatriculer votre entreprise de coiffeuse à domicile

Une fois que vous avez choisi votre statut juridique, vous devez entamer certaines formalités pour débuter officiellement votre profession de coiffeuse à domicile. Pour exercer votre activité en tant que micro-entreprise, vous devez la déclarer à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) dans le mois qui suit son lancement. Vous aurez alors à remplir un formulaire PO et à transmettre des documents justifiant votre identité, votre qualification, votre domiciliation et votre non-condamnation. À l’issue de cette démarche, vous serez immatriculé au Répertoire des métiers (RM). Vous obtiendrez votre numéro SIRET dans les 4 à 6 semaines après le dépôt du dossier. Puis, si en parallèle, vous commercialisez des produits de coiffure, vous devez aussi vous enregistrer auprès du registre des commerces et des sociétés (RCS).

Si vous préférez créer une société pour votre activité de coiffeuse à domicile, vous devez :

  • remplir un formulaire CERFA M0 ;
  • domicilier votre entreprise ;
  • déposer le capital social auprès d’un établissement bancaire ou d’un notaire ;
  • rédiger les statuts de l’entreprise ;
  • vous immatriculer auprès du centre de formalité des entreprises (chambre des métiers et de l’artisanat) ;
  • publier une annonce légale dans un journal officiel.

Un extrait Kbis vous sera délivré dans un délai de 4 à 6 semaines.

Outre les formalités de constitution, il est recommandé de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle. Celle-ci est indispensable pour couvrir les risques liés à votre activité de coiffeuse à domicile (brûlures accidentelles, allergies, etc).

Se faire connaître et trouver des clients

Les formalités réalisées, il est temps de constituer votre portefeuille de clients. Pour ce faire, divers moyens se présentent à vous :

  • référencer votre activité dans les annuaires de votre région et les plateformes de mise en relation ;
  • présenter vos services sur un site vitrine ;
  • créer un compte sur les réseaux sociaux ;
  • travailler en partenariat avec des structures accueillant des personnes susceptibles de s’intéresser à vos services (maisons de retraite, centres hospitaliers, centres de rééducation, hôtels, etc) ;
  • diffuser une publicité dans les médias locaux ;
  • miser sur le bouche-à-oreille.
Dernière modification le 27 septembre 2022
Auteur

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

Créez votre entreprise avec Kandbaz

Confiez la création de votre entreprise à un expert qui s'occupe de tout. KBis en 48h chrono.

Découvrir