Intervention de Jérôme Winterholer au Salon des Entrepreneurs

actualité

Intervention de Jérôme Winterholer au Salon des Entrepreneurs

Retour sur le Salon des Entrepreneurs avec ce troisième épisode qui aujourd’hui revient sur l’intervention de Jérôme Winterholer pour Infogreffe le 6 Février 2020 au Palais des Congrès de Paris.

Retour sur le Salon des Entrepreneurs

Comme prévu, nous vous avons préparé un retour en images du Salon des Entrepreneurs qui s’est déroulé du Mercredi 5 février au Jeudi 6 février 2020. A cette occasion, Christophe Godeau et Jérôme Winterholer, dirigeants et fondateurs de Kandbaz ont pris la parole pour faire connaître notre activité et répondre aux questions des participants quant à l’entrepreneuriat.

Aujourd’hui nous nous attarderons plus en détail sur le passage de Jérôme Winterholer à la table ronde d’Infogreffe.

Thème et participants à la table-ronde

Le thème de cette table ronde organisée par Infogreffe* tournait autour de la problématique suivante : « Comment créer son entreprise en toute sécurité ? ». Un sujet difficile à aborder, puisque dans l’entrepreneuriat comme dans tout, le risque zéro n’existe pas et l’échec fait partie du processus de création. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire notre article sur « le taux de création d’entreprises en 2019 ».

C’est pour cette raison que Jérôme Winterholer, co-fondateur de Kandbaz a été invité à participer à cette table ronde afin de partager son expérience avec les entrepreneurs présents au Salon des Entrepreneurs, mais aussi afin de leur donner les clés pour réussir à créer leur entreprise en évitant certaines erreurs.

Aux côtés de Jérôme Winterholer, nous avons eu le plaisir d’entendre Didier Oudenot, Greffier** Associé au Tribunal de commerce de Marseille et administrateur du GIE Infogreffe, et Michel Struk, fondateur de Mes Aides Publiques.fr, grâce auquel les créateurs d’entreprises peuvent connaître les nouvelles aides disponibles et les acteurs clés : institutions locales, réseaux d’entrepreneurs, établissements publics administratifs, ou encore organismes européens.

Le discours et les conseils de Jérôme Winterholer

Lors de sa prise de parole, le co-fondateur de Kandbaz a notamment mis en exergue un des documents les plus importants lors de la création d’une entreprise : le KBis, qui atteste l’existence juridique d’une entreprise commerciale ou d’une société en France. « L’extrait Kbis » consiste en un extrait du Registre du Commerce et des Sociétés. Il est la seule « carte d’identité » officielle de l’entreprise.

Puis, Jérôme Winterholer a su éclairer les nombreux entrepreneurs présents à cette conférence sur les différentes étapes de création d’entreprises, qui sont :

  • 1 – Le choix de la forme juridique
  • 2 – Le choix de la domiciliation
  • 3 – La rédaction des projets de statuts
  • 4 – Le dépôt du capital social
  • 5 – La finalisation du dossier
  • 6 – La réalisation des formalités

Il s’est notamment attardé sur le choix de la domiciliation commerciale et de ses nombreux avantages pour le créateur d’entreprise : sélection de l’adresse de son siège social, accès à un panel de services sur mesure, location de bureaux et espaces de travail… Un choix judicieux pour lancer sa société dans les meilleures conditions !

Pourquoi choisir Kandbaz ?
Car Kandbaz propose le plus large choix d’adresses en France pour domicilier son siège social (plus de 50 à Paris, en Île-de-France et en Régions) ! De plus, Kandbaz met à la disposition des entrepreneurs des espaces de travail modernes et tout équipés (bureaux et salles de réunion), à la demande, pour toutes durées (à l’heure, à la demi-journée, à la semaine ou longue durée) au coeur de Paris et ce, au meilleur coût : l’occasion de transformer ses charges fixes en variables et de faire des économies !

Quelques photos de son intervention

Jerome Winterholer au Salon des Entrepreneurs

* Qu’est-ce qu’Infogreffe ?
Infogreffe est un Groupement d’Intérêt Économique (GIE), éditant depuis 1986 le service de diffusion de l’information légale et officielle sur les entreprises, notamment le Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), à travers plusieurs canaux commerciaux, notamment un site web et des services commerciaux associés. Infogreffe est aujourd’hui sous la présidence de Dieudonné MPOUKI MOUSSOUKI, par ailleurs il est aussi greffier associé du Greffe du Tribunal de Commerce de Paris. Le site d’Infogreffe permet de trouver les informations sur les sociétés et les commerçants inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés, qui sont également consultables au greffe du tribunal de commerce et par courrier. Infogreffe regroupe les 135 greffes des tribunaux de commerce de France, soit près de 2 000 collaborateurs.
** Qu’est-ce qu’un greffier du tribunal de commerce ?
Le greffier du Tribunal de commerce est un officier public et ministériel. Délégataire de la puissance publique, il exerce sa fonction pour le compte des particuliers, des entreprises et pour la préparation des décisions des magistrats. A la croisée des mondes judiciaire et économique, les greffes des tribunaux de commerce exercent une mission de service public au profit des justiciables et des entreprises. Ils interviennent à chaque moment important de la vie des entreprises, de leur naissance à leur disparition, de la résolution de leurs litiges au traitement de leurs difficultés. Véritables « office d’état-civil des entreprises », les greffes contribuent à la sécurité juridique et à la transparence de la vie économique.L’activité des greffes des tribunaux de commerce comporte deux volets principaux : un volet judiciaire, exercé au profit des justiciables et un volet de sécurisation juridique dans le cadre de la tenue et de la publicité des registres légaux et notamment du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) dont ils assurent la tenue.
Juliette

Par Juliette - Le 17 février 2020

Pour en savoir +

Kandbaz, nouveau partenaire du club Entrepreneurs de Dauphine

Kandbaz, nouveau partenaire du club Entrepreneurs de Dauphine

Le 6 Juin 2019 avait lieu le lancement du club Entrepreneurs de Dauphine à Paris. Découvrez quelques images de cette belle soirée !

Entreprendre après 45 ans, c’est possible ?

Entreprendre après 45 ans, c’est possible ?

Phénomène grandissant dans le monde de l’entrepreneuriat, partez à la découverte de ces salariés ou cadres de plus de 45 ans qui se lancent dans le monde périlleux de la création d’entreprise : les Silver Entrepreneurs.

Le taux de défaillance d’entreprises en baisse en France en 2019

Le taux de défaillance d’entreprises en baisse en France en 2019

Le cabinet Altares a publié une étude observant une baisse des défaillances d'entreprises depuis 2018. Regardons ça de plus près !