Nos fiches métiers +

Domicilier un garage automobile

Lecture en 7mn     Romain Laventure    

En France, environ 81 % des foyers possèdent un véhicule, soit près de 42,7 millions de voitures réparties sur tout le territoire. À peu près 82 000 entreprises spécialisées dans les services automobiles se chargent de la vente, la location, l’entretien et la réparation de ces véhicules. Parmi les principaux acteurs dans ce secteur, l’on retrouve les garages automobiles. Découvrez toutes les facettes de cette activité, la procédure pour ouvrir un garage automobile et les essentiels sur sa domiciliation.

Domicilier un garage automobile

Tout sur la profession de garagiste automobile  

La profession de garagiste est relative au marché automobile. En général, le garagiste professionnel s’occupe de la maintenance et de la réparation de toutes sortes de véhicules.  

Les missions d’un garagiste 

Auparavant, les missions d’un garagiste ont été principalement axées autour de la mécanique automobile générale. Actuellement, ce professionnel déploie son expertise et ses compétences dans d’autres domaines plus spécifiques, mais toujours en relation avec l’automobile. Le mécanicien automobile peut effectuer différentes tâches. 

  • Les compétences d’un garagiste sont indispensables pour définir l’origine d’un éventuel problème détecté par le conducteur. Ce professionnel établit un diagnostic précis à l’aide de différents appareils.  
  • Le mécanicien remplace les pièces défectueuses ou répare les systèmes endommagés. Si le problème est assez important, il établit un devis à soumettre au propriétaire du véhicule avant de commencer la réparation.  
  • La recherche des pièces de remplacement figure également parmi les missions d’un garagiste. Il peut se rendre auprès d’un concessionnaire, d’un distributeur de pièces automobiles ou passer par Internet et faire livrer les pièces à son atelier 
  • Une fois les pièces neuves en place, le mécanicien procède aux essais sur route lui permettant de réaliser les dernières mises au point et les réglages finaux.  
  • Le garagiste peut également intervenir sur les lieux d’un accident ou dans le cadre d’un dépannage.  
  • Les compétences et les connaissances d’un mécanicien peuvent être sollicitées sur les plateformes de vente de voitures afin de garantir le bon fonctionnement du véhicule avant sa mise en vente.  
  • Le mécanicien automobile prodigue des conseils relatifs à l’état de son véhicule au client.  
  • Le graissage, la vidange et l’entretien du moteur, de la boîte de vitesse, des roues, des freins et des autres équipements automobiles figurent également parmi les tâches entreprises par un mécanicien automobile.  

Les qualités d’un garagiste 

Souvent amené à travailler dans une position inconfortable, et ce, pendant une longue durée, le garagiste automobile doit disposer d’une bonne condition physique. Il doit également avoir un esprit d’analyse, le sens des responsabilités et une capacité de déduction exceptionnelle pour éviter les éventuels dysfonctionnements sur son installation et les accidents.  

Le mécanicien doit disposer de larges connaissances dans le domaine de la mécanique traditionnelle incluant l’électricité, la mécanique et la pneumatique ainsi que dans les différents modèles de voitures. Le secteur automobile étant continuellement en évolution, ce professionnel doit s’adapter aux différents outils technologiques utilisés, quitte à suivre une formation spécifique.  

Pour développer la notoriété de son garage, le garagiste doit savoir établir un bon relationnel avec ses clients. Il lui est recommandé de fournir des services comme l’assistance 24h/24 avec des mécaniciens disponibles à toute heure pour faire face à la concurrence.  

Devenir garagiste automobile  

Pour exercer une activité de garagiste automobile, il est indispensable de disposer des connaissances nécessaires qui permettront de détecter l’origine des pannes mécaniques ou électriques et de trouver des solutions pour y remédier.  

Les formations à suivre 

Pour devenir garagiste automobile, l’intéressé doit suivre des formations professionnelles basiques ou spécialisées en mécanique automobile. Les diplômes et certifications suivantes lui permettent d’accéder au domaine : 

  • CAP maintenance des véhicules automobiles options voitures particulières ; 
  • BEP maintenance des véhicules automobiles options voitures particulières ; 
  • Mentions Complémentaires en maintenance des moteurs Diesel et de leurs équipements ; 
  • Mentions Complémentaires en maintenance des systèmes embarqués de l’automobile ; 
  • Bac pro maintenance de véhicules options voitures particulières ; 
  • Mentions Complémentaires en maintenance des installations oléohydrauliques et pneumatiques ; 
  • BTS maintenance et après-vente automobile options voitures particulières ; 
  • BTS moteurs à combustion interne ; 
  • BMS services ; 
  • Préparateur et développement de véhicules de compétition ; 
  • Mécanicien sur véhicules de compétition ; 
  • CQP mécanicien spécialiste automobile ; 
  • Habilitation BOL pour intervention sur véhicules électriques.  

Les obligations d’un garagiste  

Comme toute autre profession réglementée, le métier de garagiste automobile est également soumis à quelques obligations. En termes de tarif, il est tenu d’afficher le coût de ses prestations en taux horaires TTC et prix TTC à l’entrée de son garage. Avant toute intervention sur son véhicule, le client peut demander la signature d’un ordre de réparation au garagiste. Ce document constituera une preuve écrite en cas de litige entre les deux parties.  

Une fois les réparations achevées, le garagiste doit remettre une facture au client si le montant des travaux excède 25 €. Les pièces défectueuses remplacées par le mécanicien demeurent la propriété du propriétaire de la voiture. Si ce dernier a un doute sur l’état de la pièce de remplacement, il peut demander l’ancienne en vue d’une éventuelle contestation.  

Le véhicule doit être remis en parfait en état de fonctionnement à son propriétaire. Il s’agit d’une obligation légale pour le garagiste. Il est à noter que le mécanicien est entièrement responsable de la voiture durant toute la période de réparation. Si le client refuse de le payer à l’issue de son intervention, il dispose d’un droit de rétention découlant de l’article 2286 du Code civil.  

Ouvrir un garage automobile  

Pour parvenir à ouvrir un garage automobile et réussir à percer dans ce domaine, il est assez judicieux de suivre quelques étapes cruciales.  

Les préparatifs  

En France, l’on dénombre environ 44 000 d’établissements spécialisés dans la réparation de voitures. L’étude de marché figure parmi les préparatifs les plus importants menant à l’ouverture d’un garage automobile. Cette prospection permet de se familiariser avec le marché, notamment en étudiant la concurrence locale et la demande. Dans le cadre d’une étude de marché, le créateur d’entreprise doit également définir ses fournisseurs en tenant compte des conditions commerciales qui les lieront. Par ailleurs, il doit maîtriser les réglementations régissant son secteur d’activité.  

Le créateur d’entreprise doit également définir son type d’activité. Le domaine de la réparation automobile regroupe les réparateurs agréés par un constructeur en particulier. Ils sont ainsi spécialisés dans la réparation des véhicules de cette marque. Les garages indépendants sont également appelés Mécaniciens réparateurs automobiles ou MRA. Ils peuvent adhérer ou non à un réseau de garages.  

Une fois les activités de l’établissement définies, le garagiste doit établir un business plan qui permettra de déterminer la rentabilité de son activité et de convaincre les créanciers. Ce plan d’action comprendra une présentation du projet incluant ses points forts et une prévision financière (budget et rendement). Pour élaborer un business plan convaincant, il est recommandé d’utiliser un logiciel spécifique.  

La recherche d’un local destiné à l’exercice de l’activité constitue l’étape qui suit. Le choix du lieu est crucial puisqu’il servira avant tout à accueillir les voitures à réparer. Le garage doit également disposer des infrastructures nécessaires pour travailler en toute sécurité et doit être suffisamment spacieux pour stocker les équipements de travail. Le local peut être acheté ou loué.  

Créer une entreprise 

Pour exercer légalement une activité de garagiste automobile, le professionnel peut opter pour un statut juridique d’entreprise indépendante. En début d’activité, le régime d’auto-entrepreneur constitue l’alternative idéale. Ce statut est particulièrement facile à créer. En effet, un simple remplissage de formulaire en ligne suffit pour le monter. Il présente également plusieurs avantages comme : 

  • l’absence de frais de création ; 
  • l’imposition sur le chiffre d’affaires ; 
  • cumul du statut de salarié et d’entrepreneur ; 
  • facilité de gestion de la comptabilité.  

Cependant, le statut d’auto-entrepreneur connait certaines limites, notamment en termes de chiffre d’affaires. Ainsi, pour développer l’activité de garagiste automobile, il est recommandé d’opter pour un statut de société. Pour exercer en tant qu’entrepreneur indépendant, le statut d’EIRL ou Entrepreneur individuel à responsabilité limitée s’avère intéressant.  

Pour créer une EIRL, l’entrepreneur doit s’inscrire au répertoire des métiers en déposant une déclaration d’affectation. L’avantage de ce régime juridique réside dans la responsabilité de l’actionnaire à hauteur de son apport au capital social et de la protection de son patrimoine personnel en cas de faillite de l’entreprise. Il assure également la crédibilité du garage automobile aux yeux de ses clients, des fournisseurs et des investisseurs.  

Si vous avez des questions concernant le choix d’un statut juridique pour un garage automobile, n’hésitez pas à contacter KANDBAZ. Vous trouverez sur cette plateforme toutes les informations relatives à la création des différents statuts juridiques d’entreprise.  

Ouvrir un garage automobile en franchise  

Outre l’ouverture d’un garage automobile indépendant, le garagiste peut également opter pour la création d’un garage franchisé. Pour bénéficier de ce titre, le professionnel doit s’acquitter d’un droit d’entrée et de régler régulièrement des redevances. En contrepartie, il profite :  

  • De la notoriété du réseau ; 
  • Du savoir-faire et de l’expérience du franchiseur ; 
  • Du concept de lancement des produits du franchiseur ; 
  • De l’expérience des autres franchisés ; 
  • De l’organisation de la logistique du réseau… 

 

Domicilier un garage automobile  

Si un garagiste automobile souhaite mener son projet seul et créer sa propre entreprise, il doit impérativement procéder à la domiciliation du siège social de son garage.  

Définition de la domiciliation  

Obligatoire pour toutes les entreprises françaises, la domiciliation consiste à octroyer une adresse administrative et fiscale au siège social d’une société, notamment à un garage automobile. D’ailleurs, un justificatif de domiciliation est nécessaire lors de l’immatriculation de l’entreprise au RCS ou au RM.  

Cette adresse administrative figure sur tous les documents officiels et commerciaux du garage automobile, à savoir les bons de commande, les factures ou les devis. Il s’agit d’une adresse de correspondance entre le garagiste et les fournisseurs, les clients ou les entités administratives et fiscales. Cette adresse détermine également la nationalité de l’entreprise et la législation à laquelle elle est soumise.  

Il est bon de savoir que l’adresse de domiciliation, c’est-à-dire celle du siège social, peut être différente de celle de l’exercice de l’activité. Ainsi, le garagiste peut domicilier son entreprise ailleurs que dans son atelier. En cas de besoin, l’entrepreneur peut procéder au transfert de son siège social à condition de respecter les démarches y afférant, notamment la publication d’un avis de modification d’adresse.  

Les possibilités de domiciliation d’un garage automobile 

Un garage automobile, avec ou sans filiale, bénéficie de plusieurs possibilités de domiciliation. Le garagiste peut domicilier son entreprise : 

  • chez lui si son contrat de bail, le règlement de copropriété ou les règles d’urbanisme ne s’y opposent pas et s’il est le PDG ou le gérant de l’entreprise ; 
  • dans une pépinière d’entreprise qui fournit des locaux partagés avec d’autres entreprises et qui propose un accompagnement personnalisé dans le développement du projet ; 
  • dans un local propre qui peut être loué ou acheté et qui ne fait pas l’objet d’une interdiction législative ou contractuelle d’exercice d’activité professionnelle ; 
  • auprès d’une société de domiciliation agréée par la préfecture, immatriculée au RCS et proposant d’autres services annexes à la location de local.  

Les avantages d’une société de domiciliation 

La domiciliation du siège social d’une entreprise à une adresse peut être effectuée de façon permanente ou temporaire. En choisissant une domiciliation commerciale, l’entreprise profite de certains avantages et privilèges. En effet, elle peut bénéficier d’une adresse prestigieuse qui augmente la notoriété de l’entreprise, améliore une image positive, attire les clients et affiche une crédibilité à l’égard des investisseurs.  

  

Dernière modification le 28 janvier 2021
Auteur

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

Domiciliez votre entreprise avec Kandbaz

Profitez du + large choix d'adresses de domiciliation à Paris et partout en France dès 19€

Devis gratuit

Découvrez nos adresses pour domicilier votre entreprise

Domiciliation Paris

Voir nos adresses

Domiciliation Bordeaux

Voir nos adresses

Domiciliation Ile-de-France

Voir nos adresses