Nos fiches métiers +

Se domicilier en tant que plombier

Lecture en 7mn     Romain Laventure    

En France, l’on compte environ 46 000 entreprises de plomberie et près de 65 500 plombiers salariés d’une société du bâtiment. Le secteur de la plomberie concerne toutes les activités consistant à faire circuler des fluides dans des tuyaux. Le spécialiste de la plomberie, c’est-à-dire le plombier, opère aussi bien sur les constructions neuves que dans le cadre d’une rénovation ou d’un entretien. Focus sur les caractéristiques de cette profession, les études à suivre pour l’exercer et l’importance de la domiciliation pour ceux qui envisagent de monter leur propre entreprise.

Se domicilier en tant que plombier

Qu’est-ce que la plomberie ?

La plomberie est une branche importante qui assure le bon fonctionnement d’un bâtiment destiné au logement, au commerce, aux bureaux ou d’un édifice public. Elle intervient dans l’arrivée de l’eau potable, l’évacuation des eaux usées et l’amélioration du confort via le chauffage et la climatisation. Il arrive parfois que les professionnels de la plomberie exécutent aussi des travaux de ramonage.

Quelles sont les missions du plombier ?

Le plombier ou la plombière est celui qui se charge des travaux de plomberie. En général, il s’agit du professionnel qui effectue les dépannages d’urgence lors d’une fuite d’eau ou d’une canalisation bouchée. En outre, ses compétences sont également requises lors de l’installation d’équipements sanitaires, de la pose d’une piscine ou du montage d’un système de chauffage. Le plombier, l’installateur sanitaire, le monteur sanitaire ou l’expert en plomberie travaille en suivant les plans qui sont fournis par l’architecte ou l’entrepreneur en bâtiment.

Le plombier travaille généralement sur un chantier, seul ou en équipe. Ses missions sont variées :

  • Il Ă©tudie la position de la tuyauterie sanitaire et l’emplacement destinĂ© aux Ă©quipements nĂ©cessitant un raccordement en eau, au gaz ou Ă  tout autre combustible selon les plans qui lui sont fournis
  • Il amĂ©nage les conduits de circulation des fluides le long des murs, des planchers ou des cloisons
  • Il installe les appareils sanitaires et les Ă©quipements de confort comme les radiateurs, la chaudière ou les climatiseurs
  • Il règle les appareils prĂ©alablement posĂ©s en fonction des besoins des occupants
  • Il effectue les entretiens rĂ©guliers des installations et veille Ă  leur bon fonctionnement
  • Il se charge des dĂ©pannages d’urgence ainsi que des petites ou importantes rĂ©parations au niveau des installations sanitaires

Quelles sont les qualités requises pour être un bon plombier ?

Comme Ă©noncĂ© auparavant, le plombier travaille rĂ©gulièrement sur un chantier. MĂŞme s’il est Ă  l’abri des intempĂ©ries, il doit disposer d’une bonne condition physique. En effet, il sera amenĂ© Ă  travailler dans des postures inconfortables et Ă  transporter ou Ă  manipuler de lourdes charges.

Selon l’urgence des travaux, le plombier peut être contacté durant les week-ends, les jours fériés ou à des heures tardives. Ainsi, il doit disposer d’une grande disponibilité et d’un véhicule pour effectuer les trajets qui peuvent être assez conséquents. De ce fait, la possession d’un permis de conduire est recommandée.

Fin pédagogue, attentif et excellent communicateur, le plombier doit savoir instaurer une bonne relation avec ses clients et les professionnels de chantier comme les maçons, les électriciens ou l’architecte avec qui il doit coopérer pour aboutir à la construction du bâtiment.

Avec son esprit curieux, le plombier doit être à l’affût et avoir des notions en termes de technologies afin de s’adapter au développement de nouvelles techniques relatives à son métier. Selon l’expérience dont il dispose, ce professionnel peut évoluer au poste de conducteur de travaux, de contremaître ou de chef de chantier. En suivant une formation supplémentaire en qualité de chauffagiste, de zingueur ou de couvreur, il peut espérer une progression hiérarchique. Disposer d’une connaissance en gestion et en comptabilité peut également être un atout indéniable s’il prévoit de monter une entreprise.

Comment trouver des chantiers de plomberie ?

Si le plombier est salarié d’une entreprise, il n’est pas tenu de trouver lui-même ses clients. En revanche, l’installateur sanitaire qui travaille à son propre compte doit prospecter sa propre clientèle ou de nouveaux chantiers. Pour simplifier cette tâche, ce professionnel peut recourir à différentes techniques.

Le bouche-à-oreille figure parmi les techniques les plus rapides et les plus efficaces pour dénicher de nouveaux clients. Pour développer son réseau, le plombier peut distribuer ses cartes de visite à ses proches qui les transmettront à leurs amis, à leurs voisins ou à leur entourage. Il peut également entamer lui-même les démarches de prospection en déposant des flyers dans les boîtes aux lettres ou dans les petits commerces de sa zone de travail.

Internet s’avère Ă©galement un moyen efficace pour un plombier de trouver des clients ou des chantiers. Pour s’y faire une place, il peut dĂ©velopper sa notoriĂ©tĂ© sur les rĂ©seaux sociaux en crĂ©ant des albums photo concernant les travaux effectuĂ©s. NĂ©anmoins, il doit faire preuve d’une grande disponibilitĂ© pour rĂ©pondre aux questions des internautes et pour se faire de la publicitĂ©. En parallèle, le plombier peut crĂ©er un site web qui servira de vitrine pour son business. Cette plateforme comportera ses domaines de compĂ©tence, les dĂ©tails de ses prestations, une galerie affichant ses travaux, la gĂ©olocalisation, les horaires et d’autres onglets.

Les plateformes de mise en relation constituent une excellente alternative pour démarcher des clients. En général, ces réseaux proposent des interventions qui correspondent au domaine du plombier ainsi qu’à ses conditions, moyennant un abonnement mensuel ou des tarifs préalablement définis. Le professionnel peut ensuite choisir entre accepter l’offre et la décliner.

Pour obtenir d’autres informations sur le métier de plombier, vous pouvez contacter nos experts qui se feront une joie de répondre à vos questions !

L’exercice du métier de plombier

Le métier de plombier est une profession réglementée, dont l’exercice requiert une certaine compétence et des expériences.

Qu’est-ce qu’une profession réglementée ?

Une activité est dite réglementée lorsque son exercice est soumis à quelques conditions, notamment celle du diplôme ou d’une qualification, celle d’une autorisation administrative, celle d’une règlementation spécifique ou celle d’obligations d’hygiène, de sécurité, de respect de l’environnement ou d’accessibilité.

Une activité réglementée doit faire l’objet d’une inscription au registre du commerce et de certaines pièces justificatives émanant des administrations compétentes. Voici quelques exemples d’activités réglementées :

  • les activitĂ©s liĂ©es au tourisme, Ă  l’hĂ´tellerie et Ă  la restauration
  • les activitĂ©s relatives au service Ă  la personne
  • les activitĂ©s de transport
  • les activitĂ©s du bâtiment
  • les activitĂ©s de la finance

Pour savoir si une activité est réglementée, il convient de s’informer auprès du CFE compétent, d’une organisation professionnelle, des services économiques de la préfecture ou de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Quels sont les diplômes requis pour devenir plombier ?

Pour accéder au métier de plombier, l’intéressé doit au moins posséder un CAP dans le domaine. Il peut s’agir :

  • d’un CAP monteur en installations sanitaires qui est l’ex-CAP installateur sanitaire ;
  • d’un CAP monteur en installations thermiques qui est l’ex-CAP installateur thermique ;

Il peut également acquérir des habilitations supplémentaires pour effectuer des interventions complexes. Une mention complémentaire (MC) maintenance en équipement thermique individuel qui est accessible après un an de formation après le CAP ou une MC zinguerie.

Le candidat peut également porter le titre de plombier avec un niveau bac :

  • un Bac pro technicien de maintenance des systèmes Ă©nergĂ©tiques et climatiques
  • un Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l’air
  • un brevet professionnel (BP obtenu 2 ans après le CAP) monteur en installation du gĂ©nie climatique et sanitaire
  • un brevet professionnel mĂ©tiers de la piscine

Afin d’accéder à un poste ou de réaliser une intervention en milieu industriel, l’apprenti plombier doit disposer d’un BTS FED – fluides énergie domotique – option A génie climatique et fluidique obtenu après une formation de 2 ans après le bac.

Outre les formations qualifiantes et diplômantes, le plombier doit posséder quelques habilitations complémentaires pour pouvoir offrir d’autres services à ses clients. Il s’agit de la mention :

  • RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement
  • PGN ou Professionnel Gaz Naturel
  • PGP ou Professionnel Gaz Propane

Peut-on devenir plombier sans diplĂ´me ?

Comme énoncé plus haut, le métier de plombier est réglementé. Ainsi, il n’est pas possible pour un demandeur d’emploi sans diplôme rattaché au domaine d’exercer la profession de plombier ou de plombière. Néanmoins, dans le cas d’une reconversion professionnelle, il est possible pour le candidat de devenir plombier à condition de disposer d’un diplôme similaire à ceux requis et de suivre une formation accélérée en plomberie d’une durée de 12 mois.

L’importance de la domiciliation d’une entreprise de plomberie

La domiciliation est une étape cruciale lors de la création d’entreprise, notamment celle spécialisée en travaux de plomberie.

Quelle est la procédure de création d’une entreprise de plomberie ?

Pour travailler en tant que plombier indépendant, il est nécessaire de créer une entreprise. Loin d’être anodine, cette procédure requiert les prérequis préalablement cités (diplômes) et le respect des formalités de création strictes.

  • Choix du statut juridique de l’entreprise de plomberie

Un plombier professionnel peut choisir entre le régime d’auto entrepreneur et un statut de société pour exercer légalement une activité de plomberie en indépendant. Si le statut de micro entreprise est apprécié pour sa simplicité de fonctionnement et son régime fiscal allégé, la création d’une société s’avère intéressante si l’exploitant souhaite mener le projet avec d’autres associés.

Le régime de micro entreprise est idéal pour un plombier qui :

  • ne prĂ©voit aucun investissement important
  • envisage de cumuler l’activitĂ© indĂ©pendante de plomberie avec une autre activitĂ© de salariĂ© ou des allocations chĂ´mage
  • souhaite effectuer uniquement de menues rĂ©parations
  • ne prĂ©voit pas de s’associer avec d’autres confrères
  • recherche un statut facile Ă  crĂ©er et Ă  contrĂ´ler

Le plombier qui souhaite créer une société de plomberie peut choisir entre le statut de SARL, d’EURL, de SAS et de SASU. Le statut juridique de société est adapté à un plombier qui :

  • prĂ©voit de rĂ©aliser d’importants investissements de dĂ©part
  • effectue une activitĂ© de plomberie Ă  titre principal ou de façon intensive
  • souhaite monter une entreprise Ă  deux ou Ă  plusieurs
  • recherche un statut juridique permettant de conserver son patrimoine personnel des alĂ©as de l’exercice des activitĂ©s entrepreneuriales
  • envisage d’embaucher des salariĂ©s ou des apprentis

N’hésitez pas à vous confier à nos experts pour obtenir des conseils qui conforteront le choix du statut juridique adapté à votre activité indépendante de plomberie. L’équipe professionnelle peut même entreprendre les démarches administratives relatives à la création de votre entreprise, et ce, à moindre coût.

  • Stage de PrĂ©paration Ă  l’Installation

Le Stage de Préparation à l’Installation ou SPI figure parmi les étapes à suivre lors de l’exercice d’une activité indépendante en plomberie. Auparavant, ce stage était obligatoire. Dorénavant, et ce, depuis l’adoption de la loi Pacte en mai 2019, il est devenu facultatif. Il s’agit d’une formation de 30 h sur les bases de la gestion d’entreprise dispensée par la CMA du département.

  • Les dĂ©marches de crĂ©ation d’entreprise de plomberie

Les formalités de création d’une entreprise de plomberie varient en fonction du statut juridique adopté. Pour créer une micro entreprise, le remplissage d’un simple formulaire suffit. En revanche, pour créer une société, le plombier doit rédiger des statuts, domicilier l’entreprise et l’immatriculer.

  • La règlementation en vigueur

Une fois l’entreprise immatriculée ou enregistrée au RM, le plombier peut commencer son activité tout en respectant la règlementation en vigueur. Cette dernière consiste à souscrire une assurance civile professionnelle et une assurance décennale, à se soumettre aux obligations du métier de plombier et à respecter les obligations du statut juridique adopté.

Pourquoi domicilier une entreprise ?

Pour domicilier son entreprise, le plombier doit lui attribuer une adresse administrative qui sera celle du siège social. S’agissant d’une adresse de contact, elle apparaîtra sur tous les documents administratifs et commerciaux de l’entreprise de plomberie et influera en termes de fiscalité et de marketing de la société. La domiciliation est également nécessaire lors de la création de l’entreprise puisqu’elle figure parmi les pièces justificatives requises lors de la composition du dossier de demande d’immatriculation.

Où domicilier une entreprise de plomberie ?

Il existe plusieurs possibilités de domiciliation pour le siège social d’une entreprise de plomberie. Le plombier peut opter pour :

  • son domicile personnel si aucun règlement ne l’interdit
  • un local commercial
  • une pĂ©pinière d’entreprises
  • une sociĂ©tĂ© de domiciliation commerciale

Découvrez vite toutes nos adresses de domiciliation à Paris, et partout en France pour domicilier votre entreprise et démarrer votre activité de plombier sans attendre !

 

Dernière modification le 20 novembre 2020
Romain Laventure

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

Domiciliez votre entreprise avec Kandbaz

Profitez du + large choix d'adresses de domiciliation à Paris et partout en France dès 19€

Devis gratuit