Nos fiches juridiques +

Comment devenir courtier en assurance ?

Lecture en 7mn     Romain Laventure    

Le courtier en assurance est un intermédiaire entre son client et une compagnie d’assurance. Entre autres, il conseille ce premier sur les offres d’assurance les plus adaptées à ses besoins et négocie avec l’assureur pour lui trouver le meilleur contrat. À ce titre, il doit posséder des compétences avérées en négociation et connaître un minimum le monde de l’assurance ainsi que toutes les offres sur le marché.

Vous souhaitez devenir courtier en assurance ? Découvrez dans cette fiche tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Comment devenir courtier en assurance ?

Les rôles du courtier en assurance

Le courtier en assurance est un intermédiaire d’assurance (IAS). Il a plusieurs missions :

  • Conseiller ses clients sur les contrats les plus avantageux selon leur situation ;
  • Négocier auprès des compagnies d’assurances ;
  • Accompagner ses clients jusqu’à la signature du contrat ;
  • Gérer les contrats d’exécution et veiller à leur exécution ;
  • Etc.

Pour mener à bien toutes ses missions, ce professionnel doit posséder plusieurs qualités : sens de la négociation, persévérance, courtoisie, communication, etc. Par ailleurs, il doit également avoir de grandes capacités commerciales et un grand sens relationnel. En fin, le courtier en assurance doit suivre des formations. À noter qu’il peut être généraliste ou spécialisé dans un domaine en particulier (professionnel, immobilier, etc.).

Devenir courtier en assurance, les prérequis

Avant tout, sachez que le métier de courtier en assurance est un métier règlementé. En effet, pour exercer en tant que tel, vous devez vous conformer à plusieurs obligations et suivre des formations.

Acquérir la capacité professionnelle

Pour exercer le métier de courtier en assurance, il faut avoir la capacité professionnelle. À cet effet, il faut détenir un diplôme, un certificat ou un titre visé par l’article A512-6 du Code des assurances. Il peut s’agir d’un Master, d’une Licence ou d’une certification professionnelle spécialisée. La formation dure 150 heures et peut être financée à 100 % par le compte formation (CPF).

La formation peut être en présentiel ou à distance. Toutefois, il est impératif de bien choisir son centre de formation. Entre autres, il faut s’assurer de ses diverses certifications : Afnor, Qualiopi, Datadock, etc.

Satisfaire à la condition d’honorabilité

Conformément à l’article L512-4 du Code des assurances, le courtier en assurance ne doit pas faire l’objet d’une condamnation depuis moins de dix (10) ans pour blanchiment d’argent, corruption, faillite, trafic de stupéfiants, proxénétisme, etc.

Souscrire à des assurances obligatoires

Le courtier en assurance doit souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Elle indemnise financièrement le client en cs d’erreur de conseil du professionnel.

En outre, il doit également souscrire à une garantie financière d’un montant minimal de 115 000 euros.

S’immatriculer sur le registre unique des intermédiaires auprès de l’ORIAS

L’article L512-1 du Code des assurances que tout courtier d’assurance doit s’inscrire sur le registre unique des intermédiaires des assurances auprès de l’ORIAS (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance).

La demande d’inscription doit être accompagnée des documents suivants :

  • Un justificatif de capacité professionnelle ;
  • Un justificatif de souscription à une assurance de responsabilité civile professionnelle ;
  • Un justificatif de souscription à une garantie financière ;
  • La copie du casier judiciaire.

Peut-on devenir courtier en assurance sans diplôme ?

Si suivre des formations est essentiel pour devenir courtier en assurance, il est possible d’exercer ce métier sans avoir un diplôme ou un certificat professionnel. Pour ce faire, l’aspirant a à sa disposition plusieurs moyens :

  • Suivre un stage professionnel de 150 heures au minimum auprès d’une compagnie d’assurance, d’un agent d’assurance, d’un courtier ou d’un centre de formation (en présentiel ou en ligne). Aux termes de son stage, il obtient un livret de stage de niveau 1 qui fait foi auprès de l’ORIAS. Ce stage permet à l’aspirant au métier de courtier d’assurance d’acquérir des compétences juridiques, techniques, administratives et commerciales.
  • Justifier d’une expérience de deux (2) ans en tant que cadre dans le domaine de l’assurance en exerçant des missions de production et de gestion des contrats d’assurance au sein d’une compagnie d’assurance, d’un agent général d’assurance ou d’un établissement de crédit.
  • Justifier d’une expérience de quatre (4) ans dans le domaine de l’assurance en exerçant des missions de production et de gestion des contrats d’assurance (pour les non-cadres et les travailleurs non-salariés) au sein d’une compagnie d’assurance, d’un agent général d’assurance ou d’un établissement de crédit.

Comment travailler en tant que courtier en assurance ?

Pour exercer son métier, le courtier professionnel a deux possibilités :

  • Devenir courtier indépendant ;
  • Adhérer à un réseau.

Devenir courtier indépendant

Le courtier a le choix entre créer une entreprise individuelle ou une société à associé unique (EURL ou SASU) ou alors s’associer avec d’autres professionnels pour créer une société (SAS, SARL, etc.). Le choix du statut juridique dépendra entre autres des objectifs du professionnel.

Dans tous les deux cas, des formalités administratives doivent être réalises, notamment pour la création d’une société, qu’elle oit à associé unique ou à plusieurs associés. Il s’agit notamment de :

  • Rédiger les statuts ;
  • Déposer le capital social à la banque ;
  • Signer les statuts ;
  • Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • S’inscrire au registre du commerce et des sociétés en déposant une demande d’immatriculation au centre de formalités des entreprises compétent ou auprès du greffe du tribunal de commerce.

Adhérer à un réseau

Devenir courtier partenaire auprès d’un réseau de professionnels et aussi une autre possibilité pour exercer le métier.

En adhérant à un réseau de courtiers en assurance, le professionnel bénéficie de nombreux avantages :

  • La notoriété du groupe facilitant ainsi le démarchage de clients :
  • L’accompagnement sur tous les terrains pour améliorer ses compétences ;
  • Un soutien technico-commercial pour tout projet commercial ;
  • Des formations, des informations ainsi que des documentations juridiques et techniques ;
  • Des outils d’aide à la vente de contrats d’assurance.

En principe, les réseaux de courtiers en assurance proposent un système d’abonnement mensuel selon la spécialisation du professionnel. Pour rejoindre le réseau, il suffit de choisir l’abonnement adapté (par exemple courtier en immobilier, en gestion du patrimoine, en assurance de personne…) et de s’acquitter des frais d’abonnement tous les mois.

Dernière modification le 27 septembre 2022
Auteur

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

En savoir plus

Créez votre entreprise avec Kandbaz

Confiez la création de votre entreprise à un expert qui s'occupe de tout. KBis en 48h chrono.

Découvrir