Nos fiches juridiques +

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Lecture en 7mn     Romain Laventure    

Vous avez des qualités relationnelles et un esprit de service ? Vous aspirez à un travail non sédentaire ! Le métier de diagnostiqueur immobilier vous intéressera sûrement. Comme son nom l’indique, il effectue des diagnostics légaux auprès des biens immobiliers. Découvrez tout sur ce métier d’avenir en suivant cet article.

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Que fait un diagnostiqueur immobilier ?

Particuliers et professionnels font appel à un diagnostiqueur immobilier quand ils souhaitent connaître l’état des lieux de leurs propriétés avant sa mise en location ou sa vente. Lors de son intervention sur les lieux, il est donc tenu à :

  • vérifier la présence de substances nocives comme le plomb ou l’amiante grâce au « Constat de risque d’exposition au plomb » et « l’État d’amiante »,
  • assurer une bonne consommation énergétique par le biais du « Diagnostic de performance énergétique » ou DPE,
  • contrôler s’il n’y a pas de termites (État relatif à la présence de termites),
  • inspecter l’État de l’installation intérieure de gaz,
  • analyser l’État de l’installation intérieure d’électricité,
  • examiner l’État de l’installation d’assainissement non collectif,
  • étudier l’État des risques et pollutions,
  • faire le Diagnostic bruit,
  • prendre les dimensions exactes de chaque pièce de maison,
  • etc.

C’est à lui aussi que revient la tâche de s’assurer que l’ascenseur et l’alarme-incendie marchent bien.

Étant donné que tous ces contrôles ne sont pas forcément obligatoires à la vente ou à la mise en location du bien, le diagnostiqueur immobilier ne les effectue pas ensemble à chaque fois. Il suit uniquement les requêtes du client, même s’il conseille également sur les opérations à réaliser au cas où le client l’ignore.

Une fois qu’il a vu, analysé et testé tout ce qu’il devait inspecter, il est temps pour lui de rédiger le rapport de visite. Dans ce dossier, il entre dans les détails de toute sa prestation. En plus de dire ce qu’il a fait, il donne une liste des mesures à prendre, sans oublier de noter le fait que celles-ci soient facultatives, obligatoires ou même urgentes.

Combien gagne-t-il ?

Le diagnostiqueur immobilier travaille soit en indépendant, soit en tant que salarié. Ces différents statuts professionnels représentent un impact direct sur le niveau de rémunération qu’il perçoit par an. En effet, si un diagnostiqueur immobilier salarié touche en moyenne entre 25 000 et 35 000 euros par an, ce n’est pas du tout le cas pour celui qui est autoentrepreneur.

Ce dernier pourrait gagner le double, voire le triple, s’il possède un bon portefeuille de clients. Il pourrait aussi facturer plus s’il exerce dans une ville où ses services sont beaucoup demandés. Toutefois, il pourrait aussi gagner moins s’il ne fait que commencer dans ce domaine. Il pourrait encore être méconnu du public, ce qui l’empêche de signer des contrats. Bref, plus il intervient auprès des particuliers et professionnels, plus il gagne en matière de revenus.

Quelle formation suivre pour devenir un diagnostiqueur immobilier ?

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il est impératif de suivre la formation adéquate à votre spécialisation. Si vous voulez vous spécialiser en diagnostic d’amiante, il vous faut une formation amiante. Sur ce point, sachez qu’il existe aussi une formation amiante spéciale pour travailler sous Section 4.

Il existe différents types de formations pour le diagnostic gaz, électricité, plomb, termites et même Loi Carrez (pour la prise de mesure des bâtiments). Toutes ces formations sont accessibles pour des débutants issus de domaines différents. Et elles permettent d’obtenir des certificats, essentiels pour exercer ce métier. Cependant, il existe aussi des diplômes d’études supérieures pour accéder à ce poste.

Ces certifications sont à renouveler tous les 5 ans.

Quel diplôme posséder pour accéder à ce titre ?

Si vous souhaitez réaliser des diagnostics de performance énergétique, vous devez absolument avoir suivi au moins 2 ans (Bac +2) d’études initiales en technique du bâtiment. Cette obligation date du 1er novembre 2007. Le DPE nécessite donc que vous ayez soit :

  • un BTS Bâtiment,
  • un BUT GC — CD ou Génie civil — construction durable,
  • un BUT MT2E ou Métiers de la transition et de l’efficacité énergétique,
  • une Licence professionnelle métiers du BTP spécialité bâtiment et construction,
  • une Licence professionnelle métiers du BTP spécialité génie civil et construction,
  • une Licence professionnelle métiers du BTP spécialité performance énergétique et environnementale des bâtiments.

Ce n’est pas encore suffisant si vous voulez que votre certification DPE possède une mention pour intervenir uniquement dans les commerces, les bureaux et d’autres locaux à usage professionnel. Dans ce cas, il faudrait que vous possédiez une expérience professionnelle en BTP. La durée minimum requise varie selon la mention voulue.

Les qualités d’un bon diagnostiqueur immobilier

L’autonomie

Le diagnostiqueur immobilier est une personne qui travaille généralement en solitaire, surtout s’il est à son compte. Ses interventions se font le plus souvent seul.

La mobilité

Ce professionnel du bâtiment ne reste pas souvent assis. Non seulement la plupart de ses prestations requièrent qu’il soit debout, mais il bouge en permanence aussi. Il se déplace fréquemment pour aller visiter les biens à diagnostiquer.

Le sens du travail en équipe

Même si son travail s’effectue seul, cela ne veut pas dire qu’il est toujours seul. Au contraire, on l’appelle souvent aux côtés d’autres experts du bâtiment comme les équipes de construction, l’électricien, le syndicat de copropriété, le notaire, l’architecte et bien plus encore.

Un bon sens de l’observation

Le bien-être et même la santé des futurs occupants d’une maison dépendent indirectement du diagnostiqueur immobilier. S’il manque de voir qu’une maison est contaminée à l’amiante ou au plomb, cela pourrait avoir de graves conséquences pour les gens qui vont l’utiliser. Pour cette raison, il se doit d’être bien attentif et de tout examiner lors de ses visites.

 

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur le métier de diagnostiqueur immobilier. En plus d’être un profil très sollicité, il s’agit aussi d’un métier toujours en constante évolution à cause des normes immobilières qui ne cessent d’être améliorées d’année en année. Voilà le métier idéal pour éviter la monotonie !

 

Dernière modification le 27 septembre 2022
Auteur

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

En savoir plus

Créez votre entreprise avec Kandbaz

Confiez la création de votre entreprise à un expert qui s'occupe de tout. KBis en 48h chrono.

Découvrir