Nos fiches juridiques +

Affacturage : Tout savoir

Lecture en 7mn     Romain Laventure    
Thèmes

L’affacturage est une technique à laquelle les professionnels ont recours pour consolider leur trésorerie. En plus de faire office de financement rapide, il permet aussi de mieux gérer les créances clients. Néanmoins, avant d’envisager l’usage de cette solution, il est essentiel de comprendre ses différents principes. Pour cela, découvrez les diverses formes d’affacturage, son fonctionnement, ses avantages et ses coûts. En dernier, apprenez également à quel moment recourir au factoring. 

Affacturage : Tout savoir

L’affacturage : qu’est-ce que c’est ?

Auparavant, les entreprises qui font appel à cette méthode étaient surtout celles qui se retrouvent en difficulté financière. Toutefois, depuis quelques années, de nombreux professionnels souscrivent aux services d’un factor ou d’une société d’affacturage pour renflouer leur trésorerie. En effet, ce dernier peut prendre en main les remboursements des créances clients de la société sans attendre les dates d’échéance.

Il est à noter que ce genre d’opération est uniquement accessible aux professionnels. Ceci, peu importe que ce soit une grande entreprise ou une TPE/PME, du moment que l’entité exerce des activités B to B. Afin de collaborer avec ce type de prestataire, conclure un contrat d’affacturage constitue bien entendu une étape cruciale. Il s’agit d’un accord à durée indéterminée qui fixe différents éléments tels que :

  • les conditions de la cession des factures ;
  • le montant des créances ;
  • le taux de fonds de garantie ;
  • les modalités de résiliation.

Les différentes formes d’affacturage

Plusieurs formules d’affacturage existent et chaque entreprise peut choisir celle qui lui convient. Cela, en fonction de différents critères tels que les financements requis, la taille et le secteur d’activité de la société.

Parmi les formules les plus utilisées, il y a :

  • L’affacturage classique : cette solution permet aux PME de déléguer la gestion totale ou partielle de leurs créances clients. Ces derniers sont mis au courant de l’existence du factor et seront tenus de régler leurs factures auprès de celui-ci. Le recouvrement s’effectue généralement dans un délai de 24 heures.
  • Le factoring confidentiel : les clients de l’entreprise adhérente ne savent pas qu’il existe un tiers qui s’occupe des factures. Ils réalisent les paiements auprès du professionnel qui devra payer son prestataire le moment venu. La clé de cette offre est sa discrétion, d’où son appellation. Par ailleurs, l’offre est réservée aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires excédant les 8 millions d’euros.
  • L’affacturage notifié non géré : cette catégorie est aussi exclusive pour les grandes sociétés. Le professionnel garde la gestion de son poste client et ses acheteurs sont mis au courant des factures qui ont été financées.
  • Le reverse factoring ou affacturage inversé : il est surtout adapté aux entreprises qui exercent dans la grande distribution et qui désirent régler leurs factures auprès du fournisseur avant la date de paiement. En effet, cette option se focalise sur le financement du poste fournisseur, contrairement aux premières qui concernent le poste client.

Comment fonctionne cette technique ?

L’affacturage se révèle d’une grande utilité pour renforcer la trésorerie de votre entreprise, mais comment fonctionne-t-il ?

En premier lieu, votre société doit passer par une analyse de santé financière effectuée par le factor. Celui-ci doit en effet s’assurer que travailler avec vous ne comporte pas de risques. Pour ce faire, vous devrez fournir les renseignements sur vos clients et les encours de factures. Ensuite, après avoir écarté les doutes, vous pouvez signer le contrat d’affacturage. Il stipulera les différentes conditions et les garanties dans lesquelles la collaboration sera effectuée. Une fois le contrat conclu, vous devez envoyer à l’entreprise de factoring les différentes factures concernées. Elle se charge alors de régler le montant ainsi que des recouvrements.

En outre, pour anticiper les cas d’impayés, le factor peut proposer à l’entreprise de recourir aux services d’une assurance crédit.

Quelle est la nécessité de l’affacturage ?

Certaines sociétés, notamment les nouvelles, ont du mal à obtenir des financements bancaires. L’affacturage se présente comme la solution au problème. En effet, elle se révèle très utile pour les entreprises de grande comme de petite taille et, ce, quel que soit leur secteur d’activités. Elle s’applique également aux professionnels exerçant ou non dans l’import et l’export.

En ce qui concerne les divers avantages dont vous bénéficiez en ayant recours à cette méthode, les voici :

  • un moyen efficace pour une meilleure gestion de la trésorerie ;
  • la diminution des impayés ;
  • un transfert de certaines tâches administratives ;
  • la possibilité de choisir l’offre qui vous convient le plus.

L’affacturage : quel est son coût ?

Deux éléments importants sont à prendre en compte afin de déterminer le coût d’un factoring. Il s’agit d’abord de la commission d’affacturage. Elle concerne les différentes tâches liées aux factures dont s’occupe le prestataire (traitement, inspection, relance, recouvrement). Cette gestion est tarifiée entre 0,1 à 3 % du montant des factures dont le prestataire se charge. Les paramètres qui entrent en jeu ici sont les suivants :

  • le secteur d’activité de l’entreprise ;
  • la somme des créances confiées à l’entreprise d’affacturage ;
  • le total de factures qui lui sont restituées ;
  • la solvabilité des clients.

En addition, il y a également ce que l’on appelle la commission de financement. C’est un taux d’intérêt que l’on applique sur le montant subventionné par le factor. Il se calcule sur l’Euribor à 3 mois et s’élève entre 0,2 à 3 %.

Par ailleurs, il existe aussi quelques frais annexes qui s’ajoutent au coût des services d’une entreprise d’affacturage. Ils concernent en particulier les dossiers et la gestion en ligne des factures et du financement.

Quand faire appel à un factor ?

Y a-t-il un moment propice pour faire appel à cette méthode ? En réalité, vous pouvez solliciter les services d’un factor dans n’importe quelle situation dès que vous avez besoin d’une source de financement. Par exemple, lorsque vous entrez en possession d’un nouveau marché ou quand les demandes des clients connaissent une hausse. Vous pouvez également vous en servir pour rallonger les délais d’échéance du paiement de vos acquéreurs.

Faites cependant attention : évitez d’attendre que votre société se retrouve dans une mauvaise passe pour recourir à l’affacturage. Les choses risquent de ne pas jouer en votre faveur et vous pourriez ne pas trouver de prestataire qui souhaite vous aider.

Dernière modification le 27 janvier 2022