Nos fiches juridiques +

Domiciliation d’une entreprise de production audiovisuelle

Lecture en 7mn     Romain Laventure    

En 2016, l’on dénombrait à peu près 4 000 entreprises de production audiovisuelle dans toute la France, soit une nette évolution par rapport au recensement en l’an 2000 qui était d’environ 1 375. Actuellement, le secteur de l’audiovisuel regroupe près de 10 000 entreprises et embauche aussi bien les départements techniques qu’artistiques. Pour en savoir davantage sur l’installation d’une activité de production audiovisuelle, il est important de s’informer sur ce secteur d’activité et sur la procédure à respecter pour créer une maison de production.

Domiciliation d’une entreprise de production audiovisuelle

Tout sur la production audiovisuelle 

Figurant parmi les domaines les plus dynamiques de l’économie française, voire européenne, le monde de l’audiovisuel, du cinéma et du spectacle vivant constitue l’un des fondamentaux de la culture et du divertissement. S’agissant d’un secteur prometteur, il crée de nouveaux métiers, particulièrement dans le domaine technique, en raison du déploiement de diverses technologies.  

Qu’est-ce que la production audiovisuelle ?  

La production audiovisuelle est une véritable industrie qui se charge de la conception et de la réalisation d’œuvres audiovisuelles à l’instar des films, des documentaires ou des émissions télévisées. Rangée au même titre que le traitement de l’image ou de la mise en scène, la production se compose de deux principaux corps de métiers, dont le producteur ou le producteur délégué et le directeur de production. La production audiovisuelle regroupe un ensemble de processus d’élaboration d’un projet audiovisuel allant de sa conception jusqu’à sa diffusion ou sa projection. 

En France, le secteur de l’audiovisuel figure parmi les plus précaires. Les places y sont difficiles d’accès et le talent seul ne suffit pas pour mener une carrière brillante. Dans ce domaine qui repose sur trois piliers, dont la radio, la télévision et le cinéma, la concurrence est extrêmement rude.  

Quelles sont les différentes étapes de la production audiovisuelle ?  

La production audiovisuelle doit passer par 6 étapes, les deux premières étant à effectuer préalablement. Il s’agit de : 

  • L’écriture 

Comme son nom l’indique, l’écriture consiste à rédiger le scénario du film. Cette opération peut être initiée par un auteur, issue d’une coopération avec un producteur ou inspirée d’une œuvre existante ou d’une histoire vraie. En amont, l’on procède à la rédaction du synopsis qui se compose des grandes lignes. Vient ensuite le script qui décrit généralement l’histoire avant que le scénariste rédige le scénario.  

  • Le développement  

Le développement consiste à étudier la faisabilité du film en prenant en compte les moyens techniques, les acteurs, les différents techniciens, le budget à affréter ainsi que les diverses stratégies marketing à adopter pour augmenter l’audience. C’est au cours de cette phase que le producteur présente le scénario aux investisseurs ou aux studios de production pour évaluation et validation.  

  • La préproduction 

Lors de la préproduction, le producteur et ses collaborateurs planifient les détails du film en les séquençant dans un storyboard. Ces professionnels procèdent également au regroupement d’une équipe chargée du tournage. Le staff réuni peut aller d’une dizaine de professionnels à plus d’une centaine de personnes, selon la nature du film et le budget.  

  • La production 

La production consiste à réaliser et à enregistrer le film. Les membres de l’équipe qui tiennent un rôle constant dans la réalisation sont présents dès cette phase tandis que les acteurs ont leurs propres horaires. Les expressions typiques comme « image prête », « son en cours », « faites tourner les caméras », « action » ou « coupez » sont spécifiques à cette étape de la production. Cette dernière est généralement clôturée par une fête réunissant tous les membres de l’équipe et les acteurs.  

  • La post-production 

Avant la diffusion du film, le producteur et son équipe procèdent au montage et au mixage du son. Les monteurs d’images assemblent les rushes, les plans bons à tirer tandis que les spécialistes du son rajoutent les bruitages et les différentes sources sonores.  

  • La diffusion 

Une fois le film exporté et dupliqué, le distributeur organise des avant-premières principalement destinées à la presse. Ce n’est que 4 mois après l’avant-première que le film est diffusé dans des salles de cinéma.  

Quelles sont les formations à suivre pour exercer dans la production audiovisuelle ?  

Pour travailler dans le monde de l’audiovisuel, il est plus qu’indispensable de suivre une formation dans ce domaine. Les formations requises peuvent varier d’un métier à l’autre.  

  • Pour devenir producteur, il est nécessaire de suivre une formation en BTS métiers de l’audiovisuel option gestion de production à l’université, dans une école de commerce ou dans une faculté spécialisée ; 
  • Pour devenir assistant de production, un BTS métiers de l’audiovisuel suffit généralement ; 
  • Pour devenir régisseur général, un BTS métiers de l’audiovisuel option gestion de production associé à une licence pro ou d’une formation à la Fémis est utile ; 
  • Pour être chef décorateur, l’intéressé doit être titulaire d’un diplôme national des métiers d’arts et du design mention espace (DN MADE) ou un diplôme équivalent en scénographie ; 
  • Pour être réalisateur, il faut suivre une formation en BTS métiers de l’audiovisuel option métiers de l’image ou une autre à l’École de la cité créée par Luc Besson ; 
  • Pour devenir ingénieur du son, l’intéressé doit détenir un BTS métiers de l’audiovisuel option métiers du son ou un diplôme du conservatoire de musique ; 
  • Pour occuper le poste de monteur, le candidat doit être titulaire d’un BTS des métiers de l’audiovisuel option montage et post-production ou un diplôme d’une école spécialisée ; 
  • Pour être truquiste, il est nécessaire de détenir un BTS des métiers de l’audiovisuel option montage et post-production complété par une formation en effets spéciaux. 

Outre ces diplômes de base, le passionné qui souhaite faire carrière dans les métiers de l’audiovisuel peut approfondir ses connaissances et poursuivre ses études pour atteindre un Master, particulièrement un bac+5 dans le domaine créatif à l’instar du scénariste ou du réalisateur. Il doit également détenir certaines qualités comme la passion pour l’univers de l’audiovisuel, la créativité, la curiosité, le sens de l’organisation et la rigueur pour percer dans ce milieu.  

Ouvrir une boîte de production audiovisuelle 

Pour parvenir à ouvrir une maison de production audiovisuelle généraliste ou spécialisée, il est nécessaire de respecter certaines obligations. Il est également indispensable de réaliser une étude de faisabilité et de disposer de moyens financiers assez importants.  

Boîte de production ou association de production ?  

Avant de procéder à la réalisation du business plan préétabli, il convient de déterminer la forme adaptée à l’entreprise audiovisuelle. Le fondateur de la maison de production peut choisir entre une société et une association à but non lucratif.  

Dans le cadre d’une association de production à but non lucratif, les membres fondateurs sont bénévoles, c’est-à-dire qu’ils ne perçoivent aucune rémunération. La constitution d’un capital de départ n’est pas réellement obligatoire, ce qui ne permet pas d’obtenir une carte de production. Dans ce cas, il est indispensable de collaborer avec une société de production qui détient une carte de producteur. Cependant, pour financer une association de production audiovisuelle, il est possible de recourir : 

  • aux cotisations ; 
  • aux apports des membres ; 
  • aux dons ; 
  • aux subventions publiques ; 
  • au crowfunding ; 
  • à la collecte de fonds (sur autorisation).  

Pour créer une boîte de production, les fondateurs doivent obligatoirement choisir un statut juridique comme toutes les sociétés commerciales. La forme adoptée dépendra du nombre d’associés et des avantages recherchés. Le capital social minimum indispensable pour développer une maison de production est de 7 500 € si l’objet social consiste à produire des courts métrages. Il est de 45 000 € si l’activité vise à produire de longs métrages. Les apports en nature et en industrie sont autorisés lors de la constitution de ce fonds.  

Le statut juridique d’une boîte de production audiovisuelle  

Afin que les œuvres audiovisuelles puissent voir le jour et être diffusées en toute légalité, il est primordial de choisir un statut juridique lors de la création de la maison de production. L’idéal serait d’opter pour une forme juridique qui permet de séparer le patrimoine personnel des associés du patrimoine professionnel de leur entreprise. Dans ce cas, le statut juridique de société s’avère le plus avantageux.  

Le créateur d’une boîte de production peut choisir entre une SARL ou une SAS s’il souhaite se lancer avec plusieurs associés, et une EURL ou une SASU s’il envisage de monter son projet en solo.  

Il est bon de savoir que les formalités de création d’une SARL sont presque identiques à celles d’une SAS. Cependant, la SARL s’avère plus réglementée en termes d’apports au capital et profite d’une gestion plus rigide comparée à une SAS. En revanche, la SAS est soumise à un audit des comptes, ce qui n’est pas le cas dans une SARL.  

L’EURL est une SARL à associé unique tandis que la SASU est une SAS également composée d’un seul associé. Ces deux statuts partagent quelques similitudes avec leurs homologues à plusieurs associés tant au niveau de la création, du fonctionnement ou de la gestion.  

Pour vous accompagner dans la constitution de votre société, n’hésitez pas à vous confier à KANDBAZ.  

Les moyens humains et matériels pour l’ouverture d’une agence de production audiovisuelle  

Une fois le statut juridique de la société de production audiovisuelle choisi, il est important d’estimer les moyens indispensables au lancement et à l’exercice de l’activité de l’entreprise.  

  • Les moyens matériels 

Pour assurer le bon fonctionnement d’une maison de production audiovisuelle, il est nécessaire de regrouper différents équipements comme : 

  • le matériel de tournage ; 
  • le matériel de production et de post-production comme les logiciels de montage ou d’effets spéciaux ; 
  • le matériel de bureau ; 
  • les accessoires de tournage incluant les costumes ou le maquillage ; 
  • les moyens financiers pour la location ou l’achat d’un local.  

 

  • Les besoins humains 

Pour créer une boîte de production, il est indispensable de recruter des professionnels dans plusieurs domaines. Le nombre de salariés dépend de la taille de la société et des prestations proposées. Parmi le personnel, il faut compter : 

  • un ingénieur du son ; 
  • un ingénieur de lumière ; 
  • un réalisateur ; 
  • un perchman ; 
  • un caméraman ; 
  • un scripte ; 
  • un motion designer ; 
  • un monteur ; 
  • des acteurs ; 
  • des voix off ; 
  • des commerciaux ; 
  • etc.  

La démarche pour l’exercice d’une activité de production audiovisuelle 

Pour exercer une activité relative à la production audiovisuelle, il est important de suivre une démarche administrative précise.  

La procédure administrative et juridique à suivre  

Les démarches administratives et juridiques à suivre pour créer une entreprise de production audiovisuelle dépendent du statut à adopter. Dans le cadre de l’ouverture d’une maison de production audiovisuelle en tant que société, le fondateur doit, entre autres : 

  • rédiger les statuts qui encadrent le fonctionnement de l’entreprise et les relations entre les associés ; 
  • évaluer les apports en nature le cas échéant ; 
  • diffuser un avis de constitution dans un journal d’annonces légal ; 
  • déposer le dossier de demande d’immatriculation au CFE compétent.  

Le financement pour l’ouverture d’une entreprise de production audiovisuelle  

Pour financer l’ouverture d’une entreprise de production audiovisuelle, le fondateur doit estimer préalablement ses fonds propres, c’est-à-dire l’argent consacré au montage du projet. Si le budget s’avère insuffisant comparé à celui défini en amont, il est possible de : 

  • recourir aux investisseurs privés ; 
  • s’adresser aux établissements bancaires ; 
  • lancer une campagne de financement ; 
  • candidater aux aides à la création d’entreprise comme les aides territoriales, nationales ou européennes.  

La domiciliation du siège social d’une entreprise de production audiovisuelle  

La domiciliation du siège social figure parmi les étapes à respecter lors de la création d’une entreprise de production audiovisuelle. Il s’agit d’attribuer une adresse postale à la société afin que les partenaires, les clients ou les créanciers puissent entrer en contact avec la boîte. Il existe plusieurs solutions de domiciliation, notamment le domicile du gérant de l’entreprise, les pépinières d’entreprises, les espaces de coworking ou les sociétés de domiciliation.  

En faisant appel à KANDBAZ, vous pouvez bénéficier d’un local situé dans un quartier de prestige, mais également de plusieurs services pratiques qui facilitent l’organisation et la réalisation des tâches essentielles à la vie de la société.  

Dernière modification le 16 février 2021
Romain Laventure

Par Romain Laventure

Diplômé d’un Master 2 en droit

Domiciliez votre entreprise avec Kandbaz

Profitez du + large choix d'adresses de domiciliation à Paris et partout en France dès 19€

Devis gratuit