Nos fiches métiers

Domiciliation d’une société de conseil

...Satisfaction client 9.4/10

Temps de lecture : 7mn

Catégorie : consultants

Difficulté : Avancé

Dans le secteur professionnel, la plupart des sociétés font appel à un cabinet de conseil composé de consultants spécialisés. En France, ces cabinets de conseil opèrent dans différents domaines notamment dans le management, la digitalisation, l’audit ou le marketing d’entreprise. Tour d’horizon sur les caractéristiques d’une société de conseil, ses modalités de création et l’importance […]

Domiciliation d’une société de conseil

Dans le secteur professionnel, la plupart des sociétés font appel à un cabinet de conseil composé de consultants spécialisés. En France, ces cabinets de conseil opèrent dans différents domaines notamment dans le management, la digitalisation, l’audit ou le marketing d’entreprise. Tour d’horizon sur les caractéristiques d’une société de conseil, ses modalités de création et l’importance de le domicilier.

Définition d’une société de conseil

Les sociétés recourent aux services d’un cabinet de conseil pour diverses raisons. En effet, elles peuvent faire appel à ces professionnels pour bénéficier d’une expertise spécialisée dans un domaine particulier ou d’un point de vue externe. Les cabinets de conseil sont également utiles pour certifier certaines décisions de gérant, alléger les tâches de certains collaborateurs ou traiter certains sujets en toute confidentialité.

Les caractéristiques d’une société de conseil

Une société de conseil est également appelée cabinet de consulting. Il s’agit d’une entreprise qui prodigue des conseils, des avis ou des recommandations pour optimiser la gestion d’une organisation ou pour améliorer son image. Recourir à un cabinet de conseil permet à une entreprise pour perfectionner son fonctionnement et augmenter ses performances.

La société de conseil est formée par une équipe de consultants ou de conseillers spécialisés en management d’entreprise. Pour atteindre l’objectif de son client, le cabinet de conseil établit un livrable. Il s’agit d’une procédure stratégique complétée par des moyens de mise en œuvre définis par les experts-métiers ou par les membres de l’équipe.

Les méthodes employées par ces professionnels diffèrent d’un cabinet à l’autre. Cependant, presque toutes les missions de consulting consistent à écouter, observer, analyser, dresser un bilan, préconiser et établir une facture. Ainsi, le spécialiste en conseil aide l’entrepreneur à comprendre les besoins de son entreprise afin de trouver une solution adaptée.

Les segmentations société de conseil

Un cabinet de conseil peut offrir ses services aux entreprises, aux institutions, aux groupements politiques ou aux particuliers. La segmentation varie d’un pays à l’autre et d’une structure à l’autre. Cependant, l’on peut recenser quatre familles de prestation. Il s’agit :

  • des services relatifs à la stratégie générale de l’entreprise ;
  • des services rattachés au marketing ;
  • des services reliés au management ;
  • des services relatifs aux opérations de l’entreprise.
  • Le conseil dédié aux entreprises et aux institutions

Les services proposés par un cabinet de conseil aux entreprises ont pour objectif d’augmenter leur rendement et leurs performances. Ainsi, les services peuvent toucher différents secteurs.

  • Le conseil en stratégie : il s’agit d’une activité économique permettant aux organes de direction d’une entreprise de bénéficier de conseils spécialisés parfaits pour élaborer un business plan fiable et adapté à l’activité de l’entreprise.
  • Le conseil en marketing : il s’agit d’une activité destinée au service marketing d’une entreprise. Il peut être sollicité afin de renforcer une opération de ce service comme le lancement d’un produit ou dans les sociétés ne disposant d’aucun département marketing.
  • Le conseil en management : il s’agit de conseils spécialisés dans le secteur de la gestion d’entreprise. Le consultant en management peut facilement résoudre une situation complexe en marketing, en production, en logistique, en transport, en ressources humaines, en finance, en management ou au niveau des systèmes informatiques.
  • Le conseil en réduction de coût : cette mission intervient au niveau de toutes les branches de l’entreprise. Comme son nom l’indique, ce type de conseil consiste à réduire les coûts fixes et variables via des alternatives plus intéressantes.
  • Le conseil en informatique : il s’agit de recommandations fournies pour la branche informatique et celle de la technologie de l’information et de la communication d’une entreprise. L’on retrouve entre autres l’assistance à maîtrise d’ouvrage, au pilotage de programmes ou l’urbanisation fonctionnelle des solutions d’information.
  • Le conseil en développement durable : ce secteur est apparu dans les années 2000.
  • Le conseil aux groupements politiques

Le conseil aux groupements politiques est assez similaire à celui prodigué aux entreprises. Il consiste à fournir un accompagnement particulier lors d’une campagne électorale.

  • Le conseil aux individus

Le conseil aux individus consiste à un coaching professionnel personnalisé dans le but d’obtenir un résultat remarquable tant au niveau professionnel que personnel. Grâce à ce coaching, la personne bénéficie de recommandations pour améliorer son mode de vie, ses performances ou accroître ses performances. L’entraînement peut être effectué en individuel, en équipe ou en entreprise et peut toucher différents domaines spécifiques comme le sport ou généraux comme le life coaching.

Le cabinet de conseil peut arborer plusieurs formes :

  • Les groupes nationaux ou internationaux : il s’agit de groupes importants qui proposent souvent des services assez coûteux.
  • Les cabinets de conseil régionaux : il s’agit de cabinets plus petits qui suggèrent une collaboration plus personnelle.
  • Les consultants indépendants : il s’agit souvent d’un professionnel spécialisé dans un domaine particulier qui peut coopérer avec ses clients sur le long terme. Il propose également des tarifs plus abordables.

Les avantages et les inconvénients d’une société de conseil

Pour assurer le développement rapide d’une entreprise, il est recommandé de faire appel aux services d’une société de conseil. D’ailleurs, le recours à ce type de cabinet présente bon nombre d’avantages :

  • un gain de temps ;
  • une réduction des risques pour une entreprise ;
  • une optimisation des achats ;
  • une limitation des risques de divulgation d’informations confidentielles ;
  • des compétences et des expériences dans un domaine ;
  • un accompagnement personnalisé ;
  • une innovation collaborative ;
  • une méthodologie agile ;

Toutefois, travailler dans un cabinet de conseil peut présenter quelques inconvénients comme :

  • l’instabilité puisque le consultant n’est pas considéré comme un salarié à part entière ;
  • les conseils du client qui empiètent souvent sur les intérêts du consultant ;
  • le temps que le consultant dépense sur une mission qui peut ne pas aboutir à un résultat concret en raison des divergences de point de vue.

Modalités de création d’une société de conseil

Pour créer une société de conseil, le choix d’un statut juridique adapté figure parmi les formalités incontournables.

Statut juridique d’une société de conseil

Si vous envisagez d’exercer une activité de consultance en indépendant, le statut juridique d’auto entrepreneur est celui qui répond le mieux à vos envies. Néanmoins, votre chiffre d’affaires annuel doit rester inférieur à 70 000 € qui est le plafonnement relatif aux activités de services.

Vous pouvez également vous tourner vers la mise en place d’une entreprise individuelle. Cette forme entrepreneuriale se distingue par sa facilité de création et de fonctionnement. Son point faible réside dans les contraintes fiscales qui peuvent augmenter selon l’amélioration de vos activités.

Les consultants indépendants possèdent également la possibilité d’opter pour le statut de travailleur non salarié. Cependant, ce statut s’avère parfois contraignant puisqu’il ne permet de bénéficier que d’une couverture sociale réduite et d’un régime de retraite classifié sur le plafond de la sécurité sociale.

Si vous prévoyez d’exercer avec des associés, il est recommandé de créer votre cabinet sous forme de société. Ainsi, vous avez le choix entre une SARL ou une SAS. La SARL ou Société à responsabilité limitée est régie par le Code civil et le Code du commerce. Elle se distingue par la responsabilité de ses associés à hauteur de leur apport au capital social et la protection de leur patrimoine personnel en cas de remboursement de créanciers. En optant pour une SARL, les risques financiers des associés sont limités, le statut social du gérant s’avère assez flexible et les statuts offrent plus de sécurité juridique.

La SAS ou Société par actions simplifiée propose une souplesse de fonctionnement ainsi qu’une totale liberté aux associés en termes d’organisation du cabinet de conseil. Comme la SARL, la SAS protège également les biens des associés en cas de dettes de l’entreprise. La différence réside dans son moindre coût de création puisqu’il peut être constitué avec un capital social de 1 €.

Les formalités de sa création

Pour créer un cabinet de conseil en tant qu’auto-entrepreneur, les formalités de création d’une micro-entreprise sont assez simples. Il suffit de :

  • déposer une déclaration du début d’activité en indiquant entre autres votre identité, votre adresse de siège social, l’activité exercée, le régime social et fiscal choisi aux institutions sociales et fiscales ;
  • choisir une domiciliation pour votre entreprise et le transmettre au Centre de Formalités des Entreprises ;
  • suivre un stage de préparation à l’installation ou SPI si nécessaire à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ;
  • choisir une assurance professionnelle qui couvrira les risques relatifs à l’exercice de votre activité et conservera vos biens et votre personne en cas de dommage ;
  • ouvrir un compte bancaire au nom de l’entreprise ;
  • tenir une comptabilité allégée incluant notamment une déclaration annuelle du bilan.

Contrairement à la création d’une société, les frais de constitution d’une micro-entreprise sont moins élevés. En effet, l’entrepreneur est exempt de rédaction de statuts et de publication dans un journal d’annonces légales, ce qui réduit considérablement le coût de création.

Pour créer une société de conseil sous forme de Société à responsabilité limitée ou SARL, il faut passer par plusieurs étapes qui sont :

  • la rédaction des statuts qui inclut la nomination du ou des gérants ;
  • la déposition du capital social sur un compte bancaire au nom de l’entreprise ;
  • la publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légal visible dans le département où l’entreprise est domiciliée ;
  • le remplissage du formulaire M0 relatif à la création d’entreprise ;
  • le dépôt du dossier de demande d’immatriculation au RCS au greffe du tribunal de commerce compétent ;
  • l’obtention du Kbis qui certifie que le cabinet de conseil est une personne morale.

Certaines démarches peuvent nécessiter le recours à un expert. Il s’agit entre autres de la rédaction des clauses des statuts, du remplissage du formulaire de demande de constitution ou du choix du régime fiscal adapté à votre activité. Pour faciliter la procédure de création de votre cabinet de conseil, n’hésitez pas à faire appel à KANDBAZ qui s’occupera de toutes les formalités administratives.

Domiciliation d’une société de conseil

La domiciliation consiste à attribuer une adresse pour le siège social de votre société de conseil. Il s’agit d’une étape obligatoire lors de la création de toute entreprise. L’adresse de domiciliation peut être la même ou différente du lieu d’exercice de l’activité de la société.

En plus d’offrir une adresse de prestige à votre entreprise, la domiciliation permet également de fournir d’autres services simplifiant le fonctionnement de votre société. Il peut s’agir de la récupération du courrier ou la possibilité d’utilisation d’une salle pour vos réunions quotidiennes. L’adresse de domiciliation d’une entreprise offre la possibilité de déterminer la nationalité du cabinet, la législation qui encadre son fonctionnement, le tribunal compétent en cas de litige et la fiscalité appliquée. Elle sera inscrite sur tous les documents émanant de la société.

La plateforme KANDBAZ vous invite à trouver l’adresse idéale pour la domiciliation du siège social de votre cabinet de conseil parmi celles disponibles.

Où domicilier une société de conseil ?

L’entrepreneur peut choisir l’adresse de domiciliation de son agence de conseil en fonction de ses moyens et de ses besoins. De ce fait, il peut opter pour :

  • une domiciliation à son domicile personnel à condition qu’aucune restriction ne soit confirmée et qu’il soit le représentant légal de la société ;
  • une domiciliation dans un local propre qui peut être acheté ou loué pour l’exercice de l’activité ;
  • une domiciliation dans une société de domiciliation qui peut être commerciale ou dans centre d’affaires et qui occasionne la signature d’un contrat de domiciliation ;
  • une domiciliation en pépinière d’entreprise qui s’avère plus favorable aux jeunes entreprises grâce à l’accessibilité d’un accompagnement au porteur de projet proposé ;
  • une domiciliation dans les bureaux d’une autre entreprise.

La domiciliation permanente et provisoire

En cas de restriction de la municipalité ou de la copropriété pour l’implantation d’une entreprise au domicile du dirigeant, celui-ci peut néanmoins opter pour une domiciliation provisoire d’une durée maximum de 5 ans. Au-delà, il doit déménager si aucune période de prolongation n’est proposée.

Dans le cas contraire, le dirigeant d’un cabinet de conseil peut domicilier son entreprise sur son lieu d’habitation de façon permanente à condition de respecter les règlementations en vigueur.


Partager cette fiche métier


Domiciliation Aix en Provence Nord

Domiciliez votre entreprise et bénéficiez de tous les services de votre camp de base


Voir

Domiciliation d’une société de conseil en 3 clics

Trouvez la meilleure adresse pour votre siège social à Paris et en Régions

Autre articles pouvant vous intéresser

Domiciliation d’une société de conseil

Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour domicilier une société de conseil, avec Kandbaz !

...

par Romain

Domiciliation d’un magasin ou d’un commerce

Vous souhaitez domicilier le siège social d'un magasin, d'un commerce : Kandbaz vous explique tout !

...

par Romain

Domiciliation d’un agent commercial

Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour domicilier l'activité d'un agent commercial avec Kandbaz !

...

par Romain